10 - Que le disciple qui suit la voie de Dieu adore son Seigneur en secret, qu'il ne recherche pas la renommée avant que le Seigneur Très Haut ne l'ait décidé Lui-même, sans quoi, il s'égarerait loin du chemin de Dieu. Lui, Dieu, est Celui qui élève

Classé dans Introduction

Publicité

et qui abaisse. Nul n'élève que Lui. Ainsi, les compagnons de l'Envoyé de Dieu, par faiblesse et par peur des jaloux, parlaient de lui en cachette ; puis le Seigneur Très Haut éleva sa renommée (va rafahna laka zikraka) dans le monde entier : cinq fois par jour, on appelle à haute voix son nom sur les hauts minarets de toutes les parties du monde, de sorte qu'il est devenu célèbre dans l'Orient et dans l'Occident.

C'est ainsi que procède le Seigneur Très Haut. Ce qui se cachait devint évident, éclatant. A la peur et à la faiblesse succédèrent la grandeur et la renommée pour l'éternité.

Que le disciple ne recherche pas non plus les visions et ne s'attache pas aux états mystique ; ils entretiennent et consolident le « moi » qui est précisément l'obstacle le plus pernicieux à la connaissance de l'Etre absolu, le seul Réel. Les états mystiques et les visions sont des voiles du Réel.

Par une attention vigilante et soutenue, nous devons sans cesse purifier notre intention afin d'échapper aux ruses et aux illusions du moi qui, sous couvert de rechercher le Divin, ne recherche en fait que son propre plaisir, la satisfaction de ses propres désirs.

Publicité

Les commentaires sont fermés.