C’est d’abord une voie d‘effort, mais certains attendent d’elle qu’elle opère sur la vie des adeptes d’une façon miraculeuse ou par des causes obscures dès lors qu’elle provient de Dieu et du Prophète (B et S), en dehors des voies ordinaires et sans tenir compte de la nature des hommes.

Cette conception provient d’une incompréhension de la nature même de la tariqah qui, bien qu’étant une voie Divine est faite pour les hommes : elle tient compte à la fois de la nature des hommes et des conditions dans lesquelles ils vivent, pour le mener par des moyens humains à la perfection.

Certes, Dieu peut tout faire mais Il a voulu, dans Sa gloire exaltée et pour une raison de sagesse qu’Il est seul à détenir, créer l’homme dans l’effort. Il a décidé que la bonne direction est le fruit de la lutte et du désir sincère de l’atteindre.

« Ceux qui ont lutté en Notre Nom, Nous les guiderons dans Nos voies ».

Il a décidé que la réalisation de la voie de Dieu doit se faire par l’effort et dans les limites des possibilités humaines :

« Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant qu’il ne change pas son for intérieur ».

Que les acquis de l’homme sont en rapport avec ses propres efforts et son endurance dans la voile de la réalisation, ainsi que dans sa résistance à sa propre corruption et à celle de la vie qui l’entoure.

« Les gens se sont-ils imaginés qu’on les laissera quittes de dire : « Nous avons cru », sans les maître à l’épreuve ? Nous avons éprouvé ceux qui les ont précédés. Dieu reconnaîtra certainement ceux qui ont dit vrai et reconnaîtra les menteurs ».

Telle est la nature de la voie, elle est conforme à ce que prescrit le Coran.

Et il n’appartient à aucune créature de Dieu de lui demander pourquoi il a crée l’homme dans l’effort et décidé que celui-ci n’aura que ce qu’il aura fait effort pour mériter.

Le musulman, lui, doit s’efforcer de vivre en accord avec cette sagesse divine, de se conformer à la Volonté de Dieu.

Ainsi, la voie ne se réalise pas par le simple fait qu’elle provient de Dieu, ou par le fait de la transmettre aux gens, en la leur expliquant ou par suite d’un déterminisme divin comme c’est le cas en ce qui concerne les lois de l’astronomie.

Au contraire, la voie ne se réalise et ne se développe que par le fait d’individus qui la suivent avec une foi totale, s’y maintiennent, s’efforcent de la réaliser dans le cœur des autres, ainsi que dans leur vie, qui luttent par tous les moyens de ce but, qui combattent les faiblesses des hommes ainsi que leurs passions, pour suivre la bonne direction.

Le succès dans la voie dépend à la fois des efforts déployés et de l’adéquation des moyens mis en œuvre, la grâce divine aidant.